Archives pour la catégorie Bouquins

Millenium

Si vous ne les avez pas lu, je vous garantie que vous avez raté quelque chose !! Même si je n’ai pas commencé le 3ème, chose qui devrait être rectifiée cette aprem emoticone, les 2 livres m’ont vraiment embarquée dans l’histoire, le suspens !

Millenium dans Bouquins 248972_10150188647429869_793799868_6675345_6094418_n

Je viens de voir le 2ème film, et contrairement au 1er, je suis un peu déçue. En effet, certain passages du livres ont été occultés, et ils se sont arrangés pour que l’histoire concorde, comme par exemple, le passage avec les clefs de l’appart de Lisbeth. A comparer les deux films, je préfère de loin le 1er film, très fidèle au livre.

Reste plus qu’à commencer le 3ème livre, car j’avoue qu’on reste un peu sur sa fin … Sans doute est-ce fait exprès … emoticone

« Les raisons du doutes »

Un avocat est appelé à défendre un homme accusé d’avoir transporté de la drogue. Seulement, celui-ci clame son innocence. L’avocat hésite à accepter la requête de l’accusé et de sa femme, et pour cause … l’accusé ignore que l’avocat à qui il s’adresse est le petit garçon à qui il en faisait voir quand ils étaient mômes.

 

« Bon, et maintenant que j’ai reçu millénium 2, dis, il gagne à la fin ? Et le détenu il sait qui est l’avocat ? » Ma mère répondait à mes questions car j’en avais assez de ce livre. « La façon dont c’est écrit me lasse », voilà l’argument que j’ai donné à ma mère pour qu’elle me raconte la fin de l’histoire. Mais, faut vous dire, l’auteur est trop fort ! Je me suis lassée, le personnage aussi. J’ai quand même lu jusqu’au bout tout en connaissant la fin, je me suis accrochée, le personnage aussi.

Alors, Ca vous donne envie ? emoticone

Le Secret

Dans le train Marseille-Toulon hier, j’ai rencontré une Directrice des Ressources Humaines alors que je cherche du travail.

A Virgin, et bien sur sans le faire exprès, j’ai fait tomber un livre « Approfondir son anglais » … celui que je cherchais pour ma formation.

Je ne rate plus le tram, nan !

Sur internet ce soir, j’ai trouvé, au premier clic, le lien d’une asso qui aide à partir à l’étranger en toute sécurité et avec un travail.

En 2009, j’ai été repêchée au concours slamlaconfiance, alors que j’ai croisé les doigts très fort pour me faire repérée à ce concours.

La même année, j’ai réussi à avoir ma correspondance pour Nancy alors que le 1er train était retardé d’une heure par la neige !! C’était quasi INESPERABLE !!

J’ai eu des nouvelles des personnes que j’espérais recroiser comme des copines d’écoles, des gens dont je n’avais pas le numéro de téléphone ou autre moyen pour les joindre.

 

Je pense à un truc, j’me dis : « J’aimerais bien », et puis j’y pense plus. Et quand ca se produit, je tilte. emoticone J’ai pas d’autres « arguments » que mon vécu. Avec le secret, RIEN N’EST IMPOSSIBLE ! Je veux vous transmettre mon bonheur, je veux votre bonheur ! Lisez-le, appliquez-le !

4b44f97bc3a16130.jpg

**********************************************************************************

Info sur l’article « Bug images » : ça refonctionne avec firefox !!

 

Izzo

Ce matin, avant d’aller bosser je me poste face à ma bibliothèque : quel livre emporter pour cette aprem ? Et mon regard tombe sur le nom d’un auteur … Jean-Claude Izzo. Il a écrit des romans sur marseille via le personnage de Fabio Montale (Total Kheops, Solea et Chourmo) que mon cher Frerro m’a offert à mon anniv’ en me disant qu’ayant adopté l’accent et les expressions de marseille, en lisant ces romans je serai une vraie marseillaise.

totalkheops.gif 

Izzo … J’ai déjà entendu ce nom cette semaine … Le collége Izzo ?? Hey Frerro, ya un rapport entre les deux ?

Alors je cherche, et je tombe sur ce site, vachement bien fait : http://www.jeanclaude-izzo.com/

Je n’ai pas la réponse à ma question, mais ce que j’aime dans les paroles de Jean-Claude Izzo, c’est le réalisme … encore si … réèl à notre « époque » :

« Fabio Montale vu par Jean-Claude Izzo

J’ai écrit le premier (Total Khéops) sans savoir que j’allais en écrire un deuxième. En revanche, je savais que je n’en écrirais pas cinquante. En entamant Solea, je prévoyais d’en finir avec Fabio Montale(…) Il y a un peu de moi en lui évidemment. Des choses personnelles, des valeurs : le plaisir de manger, ou de boire du bon vin, par exemple. Mais j’ai horreur de la pêche, par contre… Je n’ai jamais été flic. Tous les personnages sont inventés. Mais inspirés d’amis… Le seul vrai, c’est Hassan, le patron du  » Bar des Maraîchers « . Et les jeunes, c’est mon fils et sa bande de copains. Difficile d’analyser mon succès. Je ne pense pas être un écrivain consensuel. Il y a un certain nombre de gens qui ne me liront pas… Je ne fais pas de concessions, ni dans le fond ni dans la forme. Je crois que les lecteurs se retrouvent dans le personnage de Fabio Montale, et dans ce que disent mes romans : y compris les problèmes de couple, l’amitié. Chacun trouve dans Montale l’ami qu’il cherchait (…) On me dit souvent que c’est noir et pessimiste, mais le plus beau compliment que l’on me fait régulièrement, c’est de dire que, lorsqu’on referme Solea, on a une putain d’envie de vivre ! Je suis touché, car c’est la sensation que ça me fait quand je lis Jim Harrison (…) Oui, comme Montale, je suis pessimiste. L’avenir est désespéré. Mais c’est pas moi qui suis désespéré, c’est le monde… Je dis qu’on peut résister, transformer, améliorer, mais de toute façon on est coincé. On ne peut rien changer fondamentalement. Par contre, dans l’espace qu’on a, on peut être heureux.
 » Je ne crois plus les politiques qui me disent : demain ça ira mieux, ou la révolution va tout changer. (…) Tout ce que j’écris sur les implications de la mafia dans la région PACA est vrai. Mon passé de journaliste doit y être pour quelque chose… (…) Écrire des polars n’est pas une autre façon de militer. C’est juste une manière de faire passer mes doutes, mes angoisses, mes bonheurs, mes plaisirs. C’est une manière de partager. Bon, à l’exception de l’opposition au Front national, je n’ai pas à dire : il faut faire ceci ou il faut faire cela. Je raconte des histoires. Tant mieux si cela donne à certains l’envie d’intégrer une association. Montale, il n’appartient à aucun parti. Il a des valeurs. Il doute. Il est solitaire. Mais il croit à un certain nombre de choses.
 » En tant que citoyen, en tant que militant, je n’ai plus grand espoir. Mais je conserve plein d’espérance vis-à-vis de l’Homme (…) Tuer Montale (dans Solea), c’est un signal d’alarme. S’il représente l’espoir, ça veut dire que, si vous voulez d’autres Montale, il faut vous démerder… »

 Avec un discourt pareil, je comprend le choix du livre de mon Frerro !

 

Le paradis du livre

ou plutôt de la vie ! « Le Secret », fabuleux ouvrage de Ronda Byrne, vous ouvre les portes de la vie telle que vous la rêvez. Rien, non RIEN n’est impossible ! Arnaque, attrape-pognon ou véritable clef ? Voilà les questions qu’on se pose après avoir lu le résumé de ce livre ! Et ce genre d’ouvrage n’est pas le seul sur les étalages des libraires !

virgin.jpg

« A la recherche de l’homme idéal », « Survivre à un chagrin d’amour » (parce que je cite « On n’est pas des gourdes »), « Eduquer nos ados », « Les hommes viennent de Mars, les femmes de Vénus » et j’en passe !! Tous ces livres en veux-tu en voilà ! M’est venu alors principalement 3 questions : pourquoi une telle expansion de ce phénomène ? Qui sont les auteurs ? Ont-ils vraiment la réponse, la clef de notre « malheur » ?

Malheur ? Sans avoir fait de recherches, aucune, je me dis que s’il y a autant de livres sur l’épanouissement personnel et social, c’est que la population est en demande, sans doute en mal être ! La crise économique, le stress dans la vie professionnelle, faire vite dans nos activités, toujours plus vite, voilà certainement comment les gens, consciemment ou non ont été demandeurs de tels bouquins !

Les auteurs ont-ils vraiment la réponse à nos questions, nos soucis ? Les psychologues, les chercheurs en sociologie, je veux bien croire qu’effectivement, ils ont les ressources pour nous éclaircir, nous aider à avancer, à nous expliquer l’art et la manière de manipuler quelqu’un. Même ! Sur Google, saisissez le mot « manipulation », s’afficheront à votre écran tout un tas de liens, vous expliquant les différentes stratégies de manipulations !  emoticone

Le meilleur moyen de savoir si tous ces livres répondent à nos questions : les lire. Certains à mon goût donnent trop d’exemples, on s’y perd bien qu’il soit superbement rédigé (« A la recherche de l’homme idéal ») et bien que quelqu’une m’arracherait les oreilles pour le lire loool ! Et si j’avais un livre à vous conseiller, c’est « Le Secret » à condition de bien vouloir mettre en application ce qui vous est décrit. Vous en serez vraiment étonné agréablement, mais bon ça, ça fait l’objet d’un autre article !

La curiosité, la possible réponse à une question, voilà ce qui me pousse à acheter ces bouquins … Et si ces livres venaient à disparaitre … serait-ce parce que le monde va mieux ? Vivriez-vous mieux ou moins bien ? Saurait-on vivre sans et améliorer nos comportements, nos relations ? En tout cas, ce qui est appréciable c’est pouvoir comprendre et se faire expliquer le pourquoi du comment de certaines choses, comme par exemple « l’intelligence émotionnelle« .

L’oeil du Golem

La suite de « L’Amulette de Samarcande » …

Encore plus d’action, d’intrigue. Un nouveau personnage intégré dans l’intitulé des chapitres et deux fois plus d’ironie de la part de Bartiméus dans les moments où on s’y attend le moins ! La fin ? Moi je la trouve un peu calculée, on se doute bien que le « gamin » va s’en sortir grandi … Mais on a tout de même envie d’aller jusqu’au dernier mot car on se pose une question : que devient Kitty et son ami ?

Mais, si Bartiméus est congédié, pourquoi y a-t-il une suite ? La réponse au prochain épizode, dans le 3eme tome. emoticone

« Le grand livre des gnomes »

Mais késako ? Imaginez que vous mesurez 10 cm, que le monde des humains vous est parfaitement inconnu. Vous ne savez donc pas comment se nomment chaque objet dans leur monde, chaque machine, vous devez mener un combat contre le froid, la faim et ces grosses bêtes qui vous pourchassent dès que vous avez un bout de pain entre les mains. Et le plus vieux de votre groupe vous dit quoi faire et à quel moment grace à son cube qu’il appelle « le Truc ». Et ce machin va vous faire découvrir l’aventure.

couverture le grand livre des gnomes

Un livre génial, où vous apprendrez toutes sortes d’expressions et de mots nouveaux, où vous pourrez pas vous empêcher de glousser !


MON GROUPE DE SLAM FACEBOOK :

Sélectionnez le lien, copiez-le :

https://www.facebook.com/groups/Louenaslams/280372088690395/?notif_t=like

Et collez-le dans une nouvelle fenêtre pour pas perdre la page du blog :)

N'hésitez pas ! Demandez à rejoindre le groupe ! Je vous acceuille avec plaisir ! Un clic ne coûte rien ;) Bonne visite !!

Visiteurs

Il y a 1 visiteur en ligne

« C’est pas parce qu’on a rien à dire qu’on va fermer nos gueules » slamarseille

Vous devez être connecté à votre compte pour me contacter


Hanitra |
pas d'histoires entre nous |
journal de la guenon du bou... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | meslivrespreferees
| sandys6
| Because the words are my life