Aller v’nez ! J’vous emméne !

Ça y est … j’ai quitté le courant d’air accompagnée de José. On rigole on discute j’entre dans le métro. J’aime vivre à 100 à l’heure comme en dehors du tempo. J’ai encore envie de slamer, j’allume mon lecteur mp3 et j’me met à répéter mon show.

Réformés, je sors et ça pelle dehors ! Grand Corps malade slame dans mes oreilles, mais j’veux encore du son dans la chapelle, suivant ! Non pas cette chanson … suivant ! J’active le pas, je slame merde j’ai loupé mon entrée. Précédent. J’me concentre … quand il est entré, du regard je l’ai déshabillé, bouche bée. Encore loupé. Précédent. « A 20 ans … » C’était trop bon la soirée, ce soir c’était du beat-box ! En plus il assure comme un boss ! J’ai froid dans mon jean. Le doute ? un peu moins, un peu plus « in » … En plus il fait des études d’infirmier, ah … soignes moi j’ai mal là ! J’arrive devant les argos, tien plus de flyers faudra repasser. Ah oui, Moby dans les écouteurs ! Moi j’ai sa photo … lui, mon numéro. Les mots … ils cognent dans mon cerveau, j’me sens suivie j’ai froid mais j’ralentie. Changement de trottoir, changement de perspective. J’aborde Longchamps, j’préfère l’avoir dans le viseur, guetter le moindre signe. Mais c’est impossible, et je sais moi ce qu’il fait quand je suis pas là ? l’éponge, la jeter ? marre de ramer …  Sa présence était comme une brise, en partant j’ai tenté de lui gratter une bise. J’me rend compte que j’ai le sourire. Rechangement de trottoir, il a tourné ? Oui, il est là en face de moi. Et si jamais ça foire ? Sourire effacé. Grand Corps Malade dans mon oreille. Ma tite voix dans l’autre qui veille. Mon histoire est tordue … d’façon un de perdu … hein ? mais à quoi tu penses là ? Tourner à droite. Cette histoire compliquée, saisir les clefs. CLAAAK ! Merde m’a échappée … Je monte les escaliers, vite écrire, j’suis dans mes pensées ça tourne à plein régime avant que mes mots tombent en ruines. Clik, clak, lumière pfouuuuu c’qu’il fait chaud ici ! Déchausser. Chocolat faire chauffer. Vite. Non avant allumer pc. Enlever le manteaux, sur une chaise … jeté ! S’en débarrasser, vite … Écrire ! Premier mot étalé sur mon clavier, c’est un peu calme. Moby, Moby ! Mobilisée, tétanisée, écrire, se souvenir, pressée.

20 min top chrono, j’y jure que c’est pas du blabla en choco ! Ca y est … J’ai quitté mes pensées sur la toile et le clavier. Je vais me coucher.

3 commentaires à “Aller v’nez ! J’vous emméne !”


  1. 0 francis02 4 déc 2010 à 19:26

    bizz du loup
    bizzz encore

    Dernière publication sur NOUVELLES d'hier, d'aujourd'hui, de demain : Articles du 1° mai

  2. 1 rvallou 5 déc 2010 à 17:23

    Coucou Elouine
    merci pour ce partage et en le lisant je te voyais le dire.
    Le marché d eNoël était super et bien-sûr j’ai fait des photos mais je ne sais pas encore si je vais enf aire une vidéo ou diaporama.
    bisous à toi la slameuse ;-)
    Val
    *******************************
    ;) bibis val

    Dernière publication sur Mon monde à moi : Bye bye mon Twix...reposes en paix

  3. 2 CLDF 7 déc 2010 à 18:28

    Amusant, cette histoire de mot de passe, je ne savais pas que l’on pouvait faire cela!
    Je te souhaite une très belle soirée.
    Amitiés
    Caroline
    ************************
    ;) j’ai un article, tu as la clef ^^
    hehe
    bibis caro ! et merci de ton passage !

Laisser un commentaire


MON GROUPE DE SLAM FACEBOOK :

Sélectionnez le lien, copiez-le :

https://www.facebook.com/groups/Louenaslams/280372088690395/?notif_t=like

Et collez-le dans une nouvelle fenêtre pour pas perdre la page du blog :)

N'hésitez pas ! Demandez à rejoindre le groupe ! Je vous acceuille avec plaisir ! Un clic ne coûte rien ;) Bonne visite !!

Visiteurs

Il y a 1 visiteur en ligne

« C’est pas parce qu’on a rien à dire qu’on va fermer nos gueules » slamarseille

Vous devez être connecté à votre compte pour me contacter


Hanitra |
pas d'histoires entre nous |
journal de la guenon du bou... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | meslivrespreferees
| sandys6
| Because the words are my life